spot_imgspot_imgspot_img
AccueilA la uneCroissance anticipée du commerce Intra-Africain : Une ascension projetée de 35 %...

Croissance anticipée du commerce Intra-Africain : Une ascension projetée de 35 % d’ici 2045

spot_img

Une expansion substantielle du commerce intra-africain, estimée à environ 35 %, se profile à l’horizon 2045, propulsée par la mise en œuvre vigoureuse de l’Accord instaurant la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF), confirme une source d’information autorisée à l’ACP.

« L’Afrique, engagée dans une transformation économique historique, tire profit de l’application de l’Accord ZLECAF, une initiative évaluée par la Commission économique pour l’Afrique (CEA) qui prévoit un essor d’environ 35 % du commerce intra-africain d’ici 2045, bénéficiant à l’ensemble des secteurs économiques majeurs, » affirme avec assurance Anthony Nkinzo, président du Réseau international des agences francophones de promotion des investissements (RIAFPI) et directeur général de l’Agence nationale pour la promotion des investissements (ANAPI).

Dans ce contexte, la République démocratique du Congo, par sa position géostratégique, aspire à jouer un rôle pivot dans le renforcement de la coopération économique et commerciale entre les nations africaines.

« La République démocratique du Congo, positionnée stratégiquement, aspire à jouer un rôle central dans le renforcement de la coopération économique et commerciale entre les nations africaines, » souligne M. Nkinzo.

L’Agence nationale pour la promotion des investissements projette ainsi de conclure des partenariats avec diverses entités au Brésil, élargissant ainsi les perspectives commerciales bilatérales, tout en s’engageant résolument à favoriser la prospérité du continent africain.

Parallèlement, lors du récent sommet du G20 en Inde, l’Union européenne et les États-Unis ont manifesté leur intention de s’impliquer activement dans le partenariat entre l’Angola, la Zambie et la République démocratique du Congo. L’objectif est de développer le corridor transafricain reliant le sud de la RDC et le nord-ouest de la Zambie aux marchés commerciaux régionaux et mondiaux via le port de Lobito, en Angola.

Cette démarche internationale, selon M. Nkinzo, accélérera ce projet régional, démontrant l’importance d’une collaboration transversale et globale.

La RDC affirme sa détermination à jouer un rôle central dans le développement économique de l’Afrique, en se focalisant particulièrement sur deux secteurs stratégiques : l’agriculture et l’énergie.

« La RDC est résolument engagée à être un acteur clé dans le développement économique de l’Afrique, notamment à travers deux piliers essentiels que sont l’agriculture et l’énergie,«  déclare M. Nkinzo.

Cet engagement de la RDC se matérialise par une vision dévouée à un avenir plus prospère pour tous les Africains.

« Ensemble, nous sommes en train d’écrire une nouvelle page de l’histoire de notre continent, une page où l’Afrique prospère grâce à un commerce intra-africain florissant et équilibré. Il est temps que des normes africaines soient appliquées à la notion d’investissements directs étrangers,«  soutient le directeur général de l’ANAPI, soulignant la fierté de contribuer chaque jour à l’héritage de la RDC.

LA REDACTION

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

Réforme des jeux de hasard en RDC : Vers une régulation plus stricte

Le ministère des Finances de la République démocratique du Congo (RDC) a récemment lancé une série de réformes visant à réguler le secteur des jeux de hasard et des pratiques assimilées. Cette initiative, initiée en fin d'année 2022...

Offre d’emploi : Réceptionniste à Kinshasa

Forest and Biodiversity Support Activity (FABS), financée par l'USAID via le Programme régional pour l'environnement en Afrique centrale (CARPE)...

Derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici