spot_imgspot_imgspot_img
AccueilA la uneProjection d'une mobilisation de 4,048 milliards de CDF en recettes pour avril...

Projection d’une mobilisation de 4,048 milliards de CDF en recettes pour avril 2024 en RDC

spot_img

En se basant sur les récentes données financières de la République Démocratique du Congo (RDC), fournies par la Banque Centrale du Congo (BCC), une évolution positive de la situation économique du pays est observée. À la fin du mois de mars 2024, une augmentation significative des recettes publiques a été notée, révélant un excédent de trésorerie notable. Cette performance financière contraste fortement avec la situation de déficit enregistrée durant la même période en 2023, marquant ainsi une inversion de tendance favorable pour l’économie congolaise.

Pour le mois d’avril 2024, les prévisions de trésorerie de l’État s’annoncent prometteuses, avec une projection de recettes s’élevant à 4 048,6 milliards de Francs congolais (CDF), équivalant à environ 1,4 milliard de dollars américains. Cette estimation repose en grande partie sur les contributions fiscales attendues, notamment celles découlant du solde de l’impôt sur le bénéfice et le profit pour l’exercice fiscal 2023.

Selon les anticipations de la BCC, cette dynamique d’augmentation des recettes devrait également influencer positivement les dépenses publiques, avec une prévision de 3 813,1 milliards de Francs congolais (CDF), soit 1,3 milliard de dollars. Un équilibre budgétaire qui témoigne de la gestion prudente et de la planification financière stratégique de l’État congolais.

À ce jour, le 5 avril 2024, les chiffres révèlent déjà une collecte de recettes publiques de 378,4 milliards de Francs congolais (CDF), dont une part substantielle de 205,7 milliards de Francs congolais provient directement des administrations financières. Parallèlement, les dépenses de l’État ont été rapportées à 401,3 milliards de Francs congolais (CDF), illustrant la continuité de l’engagement gouvernemental dans ses obligations financières et ses investissements dans le développement économique et social du pays.

Ces indicateurs financiers, particulièrement encourageants, soulignent une reprise économique et une stabilité financière croissante en RDC. Ils reflètent les efforts soutenus du gouvernement pour renforcer la collecte des recettes et rationaliser les dépenses, essentiels à la réalisation des objectifs de développement à long terme du pays.

Par l’Équipe Éditoriale

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

Réforme des jeux de hasard en RDC : Vers une régulation plus stricte

Le ministère des Finances de la République démocratique du Congo (RDC) a récemment lancé une série de réformes visant à réguler le secteur des jeux de hasard et des pratiques assimilées. Cette initiative, initiée en fin d'année 2022...

Offre d’emploi : Réceptionniste à Kinshasa

Forest and Biodiversity Support Activity (FABS), financée par l'USAID via le Programme régional pour l'environnement en Afrique centrale (CARPE)...

Derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici