spot_imgspot_imgspot_img
AccueilA la uneExcédents et déficits budgétaires en 2022 : analyse approfondie de la performance...

Excédents et déficits budgétaires en 2022 : analyse approfondie de la performance économique de la RDC

spot_img

La République Démocratique du Congo (RDC) a connu une gestion financière dynamique au cours de l’année 2022, marquée par des excédents budgétaires durant quatre mois et des déficits sur les huit autres, selon le dernier rapport de la Banque centrale du Congo sur la politique monétaire.

Une gestion financière sous le signe de la mobilisation accrue des recettes

La mobilisation des recettes a été le pilier central de cette gestion économique, soutenue par la stabilité des cours des matières premières sur les marchés internationaux et la mise en œuvre de mesures visant à encadrer les ressources intérieures. Le rapport souligne que malgré des déficits infra-annuels, l’État a réussi à couvrir le gap de trésorerie grâce à des financements judicieux provenant des échéances fiscales, des émissions de valeurs du Trésor et des appuis budgétaires.

Budget 2022 en équilibre et augmentation significative des recettes

Pour l’exercice 2022, le budget de l’État a été présenté en équilibre, avec des recettes et des dépenses atteignant respectivement 22.253,0 milliards et 22.253,0 milliards de CDF, marquant une augmentation significative de 52,2% par rapport à la loi de finances de 2021.

Évolution des recettes publiques : une performance notable

Les régies financières ont dépassé les prévisions budgétaires, mobilisant 19.828,6 milliards de CDF, soit 67,5% de plus qu’en 2021. Cette performance s’explique par plusieurs facteurs, notamment la mise en œuvre de l’applicatif ISYS-Régies, l’envolée des cours des matières premières (cuivre et cobalt), le paiement des superprofits, et la digitalisation des recettes via le logiciel ISYS-Régies.

Structure des recettes et contribution des différentes entités

La Direction Générale des Impôts (DGI) a joué un rôle majeur, contribuant à hauteur de 56,9% aux recettes totales, suivie de la Direction Générale des Douanes et Accises (DGDA) avec 19,4%, et de la Direction Générale des Recettes Administratives et Domaniales (DGRAD) avec 13,8%. Les rubriques « pétroliers producteurs » et « autres recettes » ont également contribué de manière significative avec des parts respectives de 2,8% et 7,1%.

Exécution des dépenses publiques : une augmentation notable

Les dépenses publiques ont dépassé les prévisions de 26,3%, atteignant 21.835,4 milliards de CDF. Toutes les rubriques, à l’exception des subventions, ont connu des dépassements. Les dépenses en capital ont atteint 3.107,0 milliards de CDF, marquant une hausse notable par rapport à l’année précédente.

Évolution des soldes des opérations financières : un solde déficitaire en 2022

À fin décembre 2022, la balance des opérations financières de l’État affiche un solde déficitaire de 2.006,8 milliards de CDF, contre 393,1 milliards en 2021. Cette situation s’explique en grande partie par l’augmentation des dépenses d’investissement, financées par l’utilisation d’une partie des allocations DTS et par les bons et obligations du Trésor.

Performance mensuelle du Trésor : excédents et déficits

En rythme mensuel, le Trésor a enregistré des excédents au cours de janvier, avril, mai et septembre 2022, atteignant un pic de 1.918,4 milliards de CDF en avril. Cependant, les mois de février, mars, juin, juillet, août, octobre, novembre et décembre ont été marqués par des déficits, le plus important étant de 809,7 milliards de CDF en décembre.

En conclusion, l’année 2022 a été caractérisée par une gestion financière dynamique en RDC, marquée par des déficits et des excédents mensuels, reflétant les défis et les opportunités auxquels le pays a été confronté. Cette analyse détaillée met en lumière la complexité des équilibres économiques et des choix budgétaires dans un contexte international mouvant.

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

Le prix du ciment baissera pendant la saison sèche dans le Kasaï Oriental

Le prix du ciment devrait baisser pendant la saison sèche dans la province du Kasaï Oriental, en République démocratique du Congo, grâce à l'amélioration des conditions de transport routier...

Plus de 150 000 tonnes de Maïs en péril : le cri d’alarme des jeunes agriculteurs d’Aru

La saison agricole a été fructueuse pour les jeunes agriculteurs d'Aru, qui ont produit plus de 650 000 tonnes de maïs depuis le début de l'année. Cependant, malgré cette abondance, plus de 150 000 tonnes risquent de se détériorer dans les entrepôts d'Ingbokolo et d'Ariwara, faute d'acheteurs et de moyens logistiques adéquats.

Derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici