spot_imgspot_imgspot_img
AccueilA la uneRDC : Un pic remarquable de dépenses en procédure d’urgence au troisième...

RDC : Un pic remarquable de dépenses en procédure d’urgence au troisième trimestre 2023

spot_img

Les dépenses engagées par le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) en procédure d’urgence ont franchi une étape significative, atteignant le seuil record de 1 485,96 milliards de Francs congolais (CDF) au cours du troisième trimestre de l’année précédente, soit une somme équivalente à plus de 594 millions USD.

Le rapport émanant du ministère des Finances, daté du 2 janvier 2024, met en lumière les dépenses publiques effectuées en procédure d’urgence pendant le troisième trimestre 2023, en corrélation avec l’exécution du Plan de Trésorerie du secteur public pour ladite période.

Selon ce document du ministère des Finances, « les dépenses engagées en procédure d’urgence se chiffrent à 1,485,96 milliards CDF, comparativement à 789,85 milliards CDF et 483,5 milliards CDF au deuxième et premier trimestre de 2023. Sur cette base, le volume des dépenses en procédures d’urgence représente 22,3% du total des dépenses, contre 15,2% au deuxième trimestre et 11,8% au premier trimestre 2023 ».

Durant le troisième trimestre 2023, les dépenses en procédures d’urgence ont été particulièrement boostées par les secteurs de la sécurité et des investissements sur ressources propres. Les dépenses de sécurité ont atteint un montant global de 612,77 milliards CDF entre juillet et septembre 2023, dont environ 81% (soit 498,51 milliards CDF) ont été exécutés en procédure d’urgence.

En ce qui concerne les dépenses d’investissement sur ressources propres, elles ont représenté environ 23% du volume total des investissements sur ressources propres au troisième trimestre, soit 1 076,47 milliards CDF.

Ce rapport constitue une évaluation provisoire par rapport à l’objectif indicatif fixé d’ici fin 2023 à 10%, dans le cadre du Mémorandum de la sixième revue du Programme FEC.

Il est important de souligner que les institutions financières internationales ne recommandent pas l’exécution de dépenses en procédure d’urgence en raison du manque de transparence qu’elles entraînent dans la chaîne des dépenses.

la rédaction

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

Le prix du ciment baissera pendant la saison sèche dans le Kasaï Oriental

Le prix du ciment devrait baisser pendant la saison sèche dans la province du Kasaï Oriental, en République démocratique du Congo, grâce à l'amélioration des conditions de transport routier...

Plus de 150 000 tonnes de Maïs en péril : le cri d’alarme des jeunes agriculteurs d’Aru

La saison agricole a été fructueuse pour les jeunes agriculteurs d'Aru, qui ont produit plus de 650 000 tonnes de maïs depuis le début de l'année. Cependant, malgré cette abondance, plus de 150 000 tonnes risquent de se détériorer dans les entrepôts d'Ingbokolo et d'Ariwara, faute d'acheteurs et de moyens logistiques adéquats.

Derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici