spot_imgspot_imgspot_img
AccueilA la uneEntrepreneuriat au congo : les défis fiscaux à surmonter pour stimuler la...

Entrepreneuriat au congo : les défis fiscaux à surmonter pour stimuler la croissance

spot_img

Dans un contexte économique où l’innovation et l’entreprenariat sont les moteurs de la croissance, la fiscalité joue un rôle déterminant dans le développement des entreprises. Selon Tisya Mukuna, directrice générale de Café Kinois, la structure actuelle des taxes et impôts en République Démocratique du Congo (RDC) représente un obstacle majeur pour les investisseurs et les entrepreneurs désireux de s’implanter ou de développer leurs activités dans le pays.

L’entrepreneuse souligne un paradoxe préoccupant : alors que la RDC devrait encourager la création d’emplois par le biais d’incitations fiscales, la réalité est tout autre. Les charges fiscales, perçues comme exorbitantes et sans bénéfices tangibles pour les contribuables, dissuadent non seulement l’investissement local mais aussi étranger.La situation décrite par Mukuna met en lumière la nécessité d’une réforme fiscale profonde.

L’objectif serait de concevoir un système d’imposition qui non seulement assure les revenus de l’État mais favorise également l’esprit d’entreprise et l’investissement. La question centrale est de savoir comment équilibrer les besoins de financement public avec ceux de l’environnement entrepreneurial, dans le but ultime de stimuler le développement économique.Une telle réforme pourrait envisager plusieurs pistes : l’allègement des charges pour les nouvelles entreprises, la mise en place de crédits d’impôt pour les secteurs clés, ou encore la simplification des démarches administratives liées aux taxes. Il s’agirait de créer un cadre fiscal attrayant pour les entrepreneurs, tout en assurant la justice et l’équité fiscale.

L’analyse de la situation par Mukuna invite à une réflexion plus large sur les politiques économiques en RDC. Elle suggère que pour favoriser un climat d’affaires propice au développement, les décideurs doivent prendre en compte les retours d’expérience des acteurs économiques locaux. Ces derniers, confrontés quotidiennement aux défis de l’entrepreneuriat dans un contexte difficile, sont les mieux placés pour proposer des solutions pragmatiques et efficaces.

Par l’équipe éditoriale

La révision de la politique fiscale en RDC, comme le propose Mukuna, représente donc un enjeu stratégique pour l’avenir économique du pays. Elle pourrait non seulement booster l’entreprenariat mais aussi renforcer l’attractivité du Congo sur l’échiquier international, en tant que destination privilégiée pour les investissements.

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

Le prix du ciment baissera pendant la saison sèche dans le Kasaï Oriental

Le prix du ciment devrait baisser pendant la saison sèche dans la province du Kasaï Oriental, en République démocratique du Congo, grâce à l'amélioration des conditions de transport routier...

Plus de 150 000 tonnes de Maïs en péril : le cri d’alarme des jeunes agriculteurs d’Aru

La saison agricole a été fructueuse pour les jeunes agriculteurs d'Aru, qui ont produit plus de 650 000 tonnes de maïs depuis le début de l'année. Cependant, malgré cette abondance, plus de 150 000 tonnes risquent de se détériorer dans les entrepôts d'Ingbokolo et d'Ariwara, faute d'acheteurs et de moyens logistiques adéquats.

Derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici